Retour à la liste des émissions
 
 
par Vladimir Cagnolari et
Souleymane Coulibaly dit Solo Soro
 
Écouter l'émission du
lundi 31 juillet 2006





Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
   
L'alcool
Nous vous convions comme tous les jours ouvrables à un voyage sur le continent africain, un voyage en musiques of course, qui nous mènera aujourd’hui sur des routes où l’on ne marche pas droit, celle de l’alcool en Afrique !
Alors évidemment si vous nous écoutez au bureau ou pire, en voiture, soyez sages et ne prenez pas tout ce qu’on va dire au pied de la lettre – les autorités sanitaires de ce pays pourraient nous en tenir rigueur. A vos cartes d’Afrique, à vos éthylomètres, aujourd’hui notre Afrique est plus enchantée que jamais !
 
   
 
Programmation musicale

RY-CO JAZZ : Tu bois beaucoup
album: Ry-Co Jazz Rumba' round Africa
Retroafric (1996)

ZAO : Soulard
album: Zao
Black Music

sur le net: En savoir plus sur ZAO

FRANCO et l'OK JAZZ : Lisaso ya Kronembourg
album: Franco et l'Ok Jazz 1966-1968
Sonodisc (1992)

BEMBEYA JAZZ : Whisky Soda
album: Bembaya Jazz National
Bolibala Productions

sur le net: Le Bembeya Jazz en images

SALIF KEITA : Primpin
album: Salif Keïta 69-80
Salif Keïta development (1994)

sur le net: Le site de Salif Keïta
Liens

Le site d'Aimé Césaire

Bars et nganda à Brazzaville
A Brazzaville, une parcelle sur deux est un nganda. Pour le vérifier, il n’Y a qu’à se balader dans Brazza la verte. Regarder toutes les voitures en stationnement devant une villa : on se croirait à une cérémonie. Erreur. N’hésitez pas à vous mêler, pourvu que vous ayez la poche garnie. Brazzaville se transforme peu à peu en une cité de jouisseurs. En effet, chaque fois qu’un nouveau nganda voit le jour, les Brazzavillois ne cessent d’affluer. Pourtant la logique voudrait que ce soit le contraire qui se produise : plus il y a de nganda, moins il devrait y avoir de clients. Mais rien n’y fait à Brazzaville : les anciens comme les nouveaux nganda ne sont nullement inquiétés : les affaires sont florissantes...
Extrait de "Un quotidien en trompe-l’oeil -
Bars et nganda à Brazzaville" de Henri Ossebi

Cinquante albums des musiques du Sud
Une sélection proposée par Jacques Denis avec notamment les références d'un album de S.E. Rogie, artiste Sierra-Léonnais qui s'est inspiré s'un style né sur la Gold Coast au début du XXème siècle : la PALM WINE MUSIC (in Revue des littératures du Sud. N° 154. Paroles et musique. avril - juin 2004)

Boissons d'Afrique
Dossier réalisé par Afrik.com
  Livres


AIME CESAIRE Une saison au Congo
Seuil (2001)

L'Afrique au temps du vertige des indépendances reconquises. De temps en temps, une grande et haute figure. Au Congo, celle de Patrice Lumumba. Homme politique. Sans doute le seul du Congo, et le plus grand de l'Afrique. C'est qu'il y a en lui du voyant et du poète. A travers cet homme que sa stature même semble désigner pour le mythe, toute l'histoire d'un continent et d'une humanité se joue de manière exemplaire et symbolique.
Poète célèbre, longtemps député de la Martinique, Aimé Césaire, qui a élaboré et défini la notion de " négritude ", donne ici une des pièces de théâtre les plus représentatives du combat politique qu'il a mené parmi les intellectuels noirs d'Afrique et des Caraïbes.


Éric JOLLY Boire avec esprit. Bière de mil et société dogon
Société d'ethnologie (2004)

Qu'ils soient ethnologues ou sociologues, les chercheurs africanistes ont trop souvent analysé les manières de boire en ne s'intéressant qu'à leurs effets — positifs ou négatifs — sur la cohésion du groupe. Cette vision manichéenne n'a pas épargné les buveurs dogon, présentés d'abord comme des sauvages sombrant dans la fureur d'une commune orgie, puis comme des philosophes s'enivrant pour apaiser les défunts.

Ce livre réfute de tels stéréotypes. En pays dogon, au Mali, la principale boisson fermentée ne crée pas seulement du « lien social ». Par son procès de fabrication, ses dons en chaîne et ses libations successives, la bière de mil modèle les cycles humains, agricoles et calendaires en inscrivant l'homme, les céréales, les villages et les rituels dans un système circulaire.

L'auteur montre également que les manières de boire sont aujourd'hui au cœur des stratégies individuelles et des mécanismes de distinction identitaire. Confronté à des choix multiples, chaque buveur dogon joue avec son image, ses appartenances ou ses affiliations religieuses. Si la bière des rituels dogon construit la fiction d'une reproduction cyclique de la société, en « enchaînant » les hommes à leur communauté, la bière de mil commerciale, combinée aux alcools d'importation, participe au contraire à l'affirmation de l'individu.


Franck Tenaille Le Raï
Actes Sud (2002)

Ce livre-disque entend fournir des clefs pour la plus iconoclaste des musiques algériennes, le raï, en évoquant ses rapports avec l'histoire et la société qui l'a engendrée. Entre bâtardise et reconnaissance, tradition et déracinement, ordre moral et transgression, l'auteur reconstitue la saga d'un genre qui, parti de l'Ouest oranais, s'est inscrit dans la "sono mondiale" au même titre que le tango. le rebetiko ou le fado. Genre populaire, patchwork de corpus et de styles nationaux ou étrangers, qui, après avoir bousculé pouvoirs politiques et magistères culturels, a imposé sa présence tant en Algérie et en France que dans le monde arabe. Un genre hydre, de la tradition du "bled" à celle de la pop, dont les multiples identités sont aujourd'hui remises en question.
Le disque reprend les péripéties de la genèse du raï, du chant bédouin aux mehadattes et aux cheikhates, de l'arabo-andalou au chaâbi, de Remitti à Khaled ou Mami.

Frank Tenaille est né en Occitanie. Après une enfance passée en Afrique, puis des études de sociologie et d'ethnologie, il devient journaliste et collabore à de nombreux journaux ou émissions. Spécialisé dans les musiques du monde et la chanson, il a publié une dizaine de livres, dont Le Swing du caméléon, Musiques et chansons africaines 1950-2000 (Actes Sud). Membre de l’association Zone franche et de l'Académie Charles-Cros, conseiller artistique du Festival Radio France Montpellier, on lui doit également plusieurs créations scéniques et films ayant trait aux musiques du monde.
  Disques


ZAO L'aiguille
Lusafrica (2006)