Retour à la liste des émissions
 
 
par Vladimir Cagnolari et
Souleymane Coulibaly dit Solo Soro
 
Écouter l'émission du
lundi 28 août 2006





Enregistrer l'émission

(Faire un "clique-droit" puis "enregistrer sous")
 
   
PING PONG NORD-SUD 1ere partie
Bonjour et bienvenue dans notre Afrique enchantée !!
Comme tous les jours jusqu’à vendredi, on vous offre un ticket gratuit pour un voyage sur le continent africain.
Et aujourd’hui, comme demain d’ailleurs, notre périple prendra la forme d’une partie de ping-pong Nord-Sud puisqu’on va passer une heure à faire des aller-retours entre la France, l’Afrique et l’Amérique…de quoi vous concocter un dangeureux cocktail musical. Dans notre shaker aujourd’hui, des français qui chantent l’Afrique, des Africains qui reprennent des grands tubes américains et des Américains qui pompent des idées africaines.
Parce qu’en Afrique, y’a pas que du pétrole, y’ a aussi des idées !

Principales escales : France, Bénin, Guinée, Etats-Unis, Cameroun, Jamaïque, Ethiopie.

Intervenants : Bonga (Angola), Angélique Kidjo (Bénin).
 
   
 
Programmation musicale

MICHEL SARDOU : Le temps des colonies
album: Anthologie de la chanson française enregistrée
EPM (1995)

France
sur le net: Le site de Michel Sardou

Sons d'archives :
album: Afrique, une histoire sonore 1960/2000
RFI / Frémaux et associés

Ce coffret est commercialisé dans le monde par "Frémeaux et associés"
sur le net: Le site de Frémeaux et associés

ROSE LAURENS : Africa
album: FrenchClub
Arcade (1993)

France
sur le net: Le site officiel de Rose Laurens

ANGELIQUE KIDJO : Voodoo child
album: Oremi
Island Records (1998)

Bénin
sur le net: En savoir plus sur Angélique Kidjo

SEKOUBA BAMBINO : It’s Man’s Man’s world
album: Sinikan
Syllart (2002)

Guinée Conakry
sur le net: Le site de Sekouba Bambino

NINO FERRER : Je veux être noir
album: Satanée Mirza
Barclay (1966)

France
sur le net: Le site officiel de Nino Ferrer

MANU DIBANGO : Soul Makossa
album: Soul Makossa
Accord (1972)

Cameroun
sur le net: En savoir plus sur Manu Dibango

MICHAEL JACKSON : Wanna be startin somethin
album: Thriller
Thriller (1982)

sur le net: En savoir plus sur Michael Jackson

SERGE GAINSBOURG : Negusa nagast
album: Mauvaises nouvelles des étoiles
Phonogram (1981)

France
sur le net: En savoir plus sur Serge Gainsbourg

BOB MARLEY : Three little birds
album: Songs of freedom
Islands records (1999)

Jamaïque
sur le net: Le site officiel de Bob Marley

ADANEH TEKA : Three little birds
album: Ethiopiques Vol. 2 - Tètchawèt! Azmaris urbains des années 90
Buda Musique (1998)

Ethiopie
sur le net: En savoir plus sur la collection Ethiopiques

ARTHUR H : Grand marabout
album: Bachibouzouk
Polydor (1992)

France
sur le net: Le site de Arthur h
Liens

Patrice Lumumba
S'il est un héros tragique des indépendances africaines, c'est à coup sûr Patrice Lumumba. Durant sa courte vie - assassiné à 36 ans - et sa plus courte encore « carrière » politique, si l'on peut, en l'occurrence, oser ce terme - six ans de militantisme et six mois au pouvoir -, il aura tout synthétisé : la prise de conscience de l'oppression coloniale dans ses aspects les plus brutaux, ceux de l'administration belge ; la volonté d'indépendance, exprimée dans un défi sans concession ; le refus de tous les particularismes régionaux ou tribaux ; la méfiance à l'égard d'une « bourgeoisie nationale » trop prompte à se substituer au colonisateur ; le rêve d'une Afrique unie solidaire des autres mouvements de libération du Tiers Monde ; enfin, la coalition contre lui des petits traîtres locaux, des grands intérêts privés, d'une administration onusienne complice et d'une puissance américaine mobilisant la CIA pour assurer sa perte.
RD CONGO - 28 décembre 1999 - par MARCEL PÉJU pour jeuneafrique.com

Haïlé Sélassié Ier
Né en 1892 sous le nom de Lij Tafari Makonnen, Haïlé Sélassié était le fils du ras Makonnen, gouverneur du Harar et le cousin de l'empereur Ménélik II. Alors qu'il n'avait que 13 ans, le jeune Tafari Makonnen est nommé par son père gouverneur de la province de Gara Muleta. En 1916, quand l'impératrice Zaouditou accède au pouvoir, il devient régent et héritier du trône. Après le décès de Zaouditou, en 1930, Tafari devient empereur d'Éthiopie. Il prend le nom d'Haïlé Sélassié Ier, élu de Dieu, roi des rois, lion conquérant de la tribu de Juda. On l'appelle également le négus. ETHIOPIE - 28 décembre 1999 - par DIEUDONNÉ GNAMMANKOU pour jeuneafrique.com

Panorama des musiques africaines en France
Dans les années 80 est apparue comme un slogan la notion de "Paris capitale des musiques du monde". S'il y a quelque chose d'exagéré dans cette formulation, force est de reconnaître que de nombreux artistes venus d'Afrique francophone ont été les artisans d'un son nouveau, d'une esthétique contemporaine de la musique noire, ouverte aux métissages, même si ancrée dans des traditions musicales ancestrales. Les efforts et l'addition des talents de musiciens, de professionnels de la musique et des médias ou encore d'institutions ont permis à la création africaine d'occuper une place de choix sur les marchés internationaux. Comment ce mouvement s'est construit. Qui en ont été les principaux acteurs. Quelles en sont les grandes lignes et les perspectives. C'est ce que cet article de François Bensignor, paru dans la revue Hommes et Migrations en oct 1995, souhaitait mettre en valeur.
Livres


ERIC DEROO avec la collaboration de SANDRINE LEMAIRE L'Illsusion coloniale
Tallandier (2006)

Utopie républicaine, velléité commerciale, rêve d'impérialisme... l'illusion coloniale remonte au siècle des Lumières. Vue de métropole, c'était 'notre empire'. Là-bas, 'la mère patrie'. Tous l'appelaient 'la plus grande France'. Elle est née d'un malentendu, de la rencontre d'un imaginaire collectif et d'une réalité économique. A l'heure où chacun s'emploie à réviser ces pages d'un passé qui ne passe pas, Eric Deroo et Sandrine Lemaire ont voulu reconstituer le puzzle d'une représentation fantasmée. Image par image, ils confrontent l'idée de l'outremer à son histoire. C'est le récit d'une mythologie, d'un entrelacs d'équivoques, de malentendus. L'illusion coloniale, en noir et en couleurs.


Laënnec Hurbon Les Mystères du vaudou
Gallimard (1993)

Ils s'appellent Papa Legba, Baron Samdi, Ogou Feray, ou Ezili, ou la Grande Brigitte. Ce sont les Lwa, les esprits du vaudou, qu'on nomme encore anges, diables ou mystères. Leur société est un modèle pour les humains ; ils dictent leurs actes, les favorisent ou les punissent. Bon nombre d'entre eux sont venus de la lointaine Afrique et se sont installés en Haïti en même temps que les noirs esclaves.

Et dans cette île, comme de nos jours à New York, à Miami, à Bahia, à Paris, ou toujours en Afrique, ils assurent le lien entre l'homme et la divine nature, entre les vivants et les morts, le temporel et le surnaturel.


HELENE LEE Le premier rasta
Flammarion (1999)

Une enquête d'Hélène Lee, journaliste spécialiste du reggae notamment pour Libération, sur les racines du mouvement rasta et donc les racines du reggae. Passionant, à lire en musique !
  Revues


Hors-série LE MONDE - Mai-Juin 2006
COLONIES : UN DEBAT FRANCAIS

Le Monde 2, vous propose de revenir sur le débat qui s’est engagé en France il y a quelques mois sur notre passé colonial.
Les parlementaires votaient, en catimini, la loi du 23 février 2005 dont l’article 4 stipulait que « les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord ». Ledit article supprimé début 2006, a eu le mérite de porter sur la place publique un débat de fond : le droit à la mémoire peut-il s’oppose au « devoir d’histoire » ?
Afin d’éclairer ce débat en le délivrant de ces aspects les plus passionnels, Le Monde 2 a choisi d’explorer notre histoire coloniale longue de plusieurs siècles. Entretiens avec des spécialistes, plongée dans des documents d’archives, cartes, portraits, ce hors-série richement illustré multiplie les angles et les points de vue pour stimuler votre réflexion.